Dans ‘Nomades’, il y a ‘Nom’. Dans ‘Nommer’, il y a ‘N’Hommer’, ‘Homme’. Au travers des silhouettes nomades, cette série interroge la condition humaine.